PAutres

Œuvres de Land'Art


Land'Art pieces

Le Festival Land’Art de Buthiers 2021 fut ma première expérience de Land’Art.  Je me demande pourquoi je n’y avais pas pensé plus tôt, alors que le Land’Art me paraît aujourd’hui une évidence !

J’avais envie d’expérimenter la sculpture de diverses manières, et notamment pourquoi pas exclusivement au moyen de matériaux naturels, tant pour des raisons économiques, esthétiques qu’environnementales.

C’est un nouveau défi, que j’ai pu mettre en œuvre dans le cadre de ce festival.

Mon oeuvre de Land'Art pour Buthiers est une forteresse, dans la lignée de ce que j’ai déjà maintes fois accompli. Le défi relevé consistait à la construire in situ, avec des matériaux de construction glanés sur place. Le liant (de la chaux, mélangé au sable de la sablière où se situe le projet), a été ma seule incartade à mon principe de sourcing local.

La chaux a été mélangée au sable sur place, puis ce mortier a été sculpté dans la masse pendant son séchage. Le socle de la sculpture est constitué de bois mort glané sur place, recouvert de nombreuses brouettes de sable. Sur le tout a été posée la sculpture proprement dite, en mortier de chaux et sable.

Une telle construction peut rester même quelques années... ou quelques mois. Cela dépend beaucoup de la force des évènements climatiques ou de ses interactions avec l'environnement immédiat. Dans le cas de ma forteresse, et ceci dès sa construction, j'avais plus à craindre des petits "dragons" de la sablière qui la menaçaient de leurs assauts répétés... Nul doute qu'ils auront raison, tôt ou tard, de la plus solide des forteresses !

The Buthiers Land'Art Festival in 2021 is my first Land'Art experience. Now I wonder why I've jumped so lately into Land'Art, as it had become for me an evidence!

I needed to experience sculpture in another way, and notably, why not, built a sculpture exclusively from natural materials, for environmental but also esthetitcal and economical reasons.

It was a new challenge that I could indulge into, with the Buthiers Festival.

My first Land'Art piece is a fortress, in the line of what I have done many times now, but the challenge consisted of building it on site, with construction materials found  exclusively there. The only thing I have added from elsewhere is whitewash (lime). Still, it is a natural, biodegradable product.

The lime has been added to local sand to make a mortar in which I sculpted directly during the drying time. The base of the sculpture is made out of locally sourced dead wood branches, covered by very numerous wheelbarrows of local sand. On top I built the fortress itself out of lime and sand mortar.

Such a construction could stay months, or even years, depending on climatic and local conditions. Already during its building stage, I had more to be afraid with the small "dragons" of the sandpit who threatened it repeatedly... No doubt they will, sooner or later, have their way  with even the strongest fortress!

La Forteresse de Buthiers - The Buthiers Fortress
Bois, sable et chaux - Wood, sand and lime
1,50 m x 5 m diameter
 

Le Festival Land’Art de Buthiers 2021 fut ma première expérience de Land’Art.  Je me demande pourquoi je n’y avais pas pensé plus tôt, alors que le Land’Art me paraît aujourd’hui une évidence !

J’avais envie d’expérimenter la sculpture de diverses manières, et notamment pourquoi pas exclusivement au moyen de matériaux naturels, tant pour des raisons économiques, esthétiques qu’environnementales.

C’est un nouveau défi, que j’ai pu mettre en œuvre dans le cadre de ce festival.

Mon oeuvre de Land'Art pour Buthiers est une forteresse, dans la lignée de ce que j’ai déjà maintes fois accompli. Le défi relevé consistait à la construire in situ, avec des matériaux de construction glanés sur place. Le liant (de la chaux, mélangé au sable de la sablière où se situe le projet), a été ma seule incartade à mon principe de sourcing local.

La chaux a été mélangée au sable sur place, puis ce mortier a été sculpté dans la masse pendant son séchage. Le socle de la sculpture est constitué de bois mort glané sur place, recouvert de nombreuses brouettes de sable. Sur le tout a été posée la sculpture proprement dite, en mortier de chaux et sable.

Une telle construction peut rester même quelques années... ou quelques mois. Cela dépend beaucoup de la force des évènements climatiques ou de ses interactions avec l'environnement immédiat. Dans le cas de ma forteresse, et ceci dès sa construction, j'avais plus à craindre des petits "dragons" de la sablière qui la menaçaient de leurs assauts répétés... Nul doute qu'ils auront raison, tôt ou tard, de la plus solide des forteresses !

The Buthiers Land'Art Festival in 2021 is my first Land'Art experience. Now I wonder why I've jumped so lately into Land'Art, as it had become for me an evidence!

I needed to experience sculpture in another way, and notably, why not, built a sculpture exclusively from natural materials, for environmental but also esthetitcal and economical reasons.

It was a new challenge that I could indulge into, with the Buthiers Festival.

My first Land'Art piece is a fortress, in the line of what I have done many times now, but the challenge consisted of building it on site, with construction materials found  exclusively there. The only thing I have added from elsewhere is whitewash (lime). Still, it is a natural, biodegradable product.

The lime has been added to local sand to make a mortar in which I sculpted directly during the drying time. The base of the sculpture is made out of locally sourced dead wood branches, covered by very numerous wheelbarrows of local sand. On top I built the fortress itself out of lime and sand mortar.

Such a construction could stay months, or even years, depending on climatic and local conditions. Already during its building stage, I had more to be afraid with the small "dragons" of the sandpit who threatened it repeatedly... No doubt they will, sooner or later, have their way  with even the strongest fortress!

 

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom