Portraits identitaires

 

Cette série de "portraits" questionne la perception extérieure, très souvent réductrice et stéréotypée, de l'identité d'une personne ou d'un groupe. Ici je présenterai l'identité figée, instantanée, qui caractérise une personne ou une chose, et ce que le commun des mortels aura retenu d'essentiel à son sujet.

 

Les matériaux utilisés pour mes tableaux de portraits seront divers. Parfois il s'agira d'objets ou d'éléments détournés de leurs fonctions originelles, comme des cartes à jouer, des pièces de tissus, ou même des stickers, des photos.

Mes compositions thématiques sont donc des tableaux assemblant ces divers objets choisis, sur un fond dessiné ou peint, aux techniques variées (aquarelle, lavis d'encre, dessin à la mine de plomb, pastel, peinture acrylique et autres). 

Catherine II: un portrait iconoclaste - Iconoclastic Portrait of Catherine II

Dessin à la mine de plomb, lavis d'encres, cartes à jouer.

Décembre 2016, Paris.

 

 

 

Catherine II est mon premier portrait identitaire, inspiré d'un fait bien connu concernant cette fameuse impératrice de Russie, son goût immodéré pour les hommes et son appétit sexuel. Ainsi le texte d'introduction, à la manière des anciennes gravures adressées aux monarques, est un peu ironique, mais cet aspect de la vie de la "Grande Catherine" n'en est pas moins un motif de gloire, tant sa performance est notable... Il m'a plu de la représenter avec ses nombreux amants sous la représentation de cartes à jouer, ce qui fait d'ailleurs penser, par extension, au caractère ludique de ces relations qui souvent ne duraient guère plus que le temps d'une... partie de cartes !

Catherine II is my first iconoclastic portrait. The great russian ruler of the XVIIIth century is here present as a playing card, the queen of Clubs, on top of a rosace of playing cards representing various kings, valets and even jokers. Those are all her lovers, as she's know to have had many lovers in her lifetime. I sum up her life of a great ruler as just a great lover. One might say this is rather unjust. On the other hand, she's a rare person amongst rulers to be known for her very numerous love affairs. It is perhaps even her main distinction, why not her pride.
Caricature is mostly about stressing one's peculiar physical traits. I just wondered if it is possible to make a caricature without even drawing a person. This is a first attempt of psychological caricatures/portraits.

 
The setting of St Petersburg gives an additional clue to the portrait. Nevertheless, I wanted the portrait to remain in a very traditional style, in the spirit of the etchings of the end of the XVIIIth century.
The use of playing cards highlights the spirit of frivolity at the imperial court. I chose different card games to show the great variety of men Catherine fancied, from kings and princes to mere valets... Even if Catherine was a great romantic, love appears here just as trivial as a card game...

© 2017 Nicolas Moussette

  • s-tbird
  • s-facebook